Faby Perier

Fuck cancer et vive la vie !

4 © Izabela Sawicka

Derrière de grandes lunettes, Faby Perier laisse transparaître un regard profond qui ne ment pas. Une vie cabossée de souffrances : l’abandon, la trahison, la manipulation, la maladie, et sur le chemin une quête insatiable d’amour qu’elle raconte en musique. Entre deux traitements, elle trouve la force. La maladie l’habite et pourtant. Accrochée à son instinct de survie, bien que tiraillée par la peur face à un cancer multirécidiviste, Faby y croit et se bat. Force incroyable de la nature, elle impressionne. Portait d’une femme irrationnelle, terrorisée, que la vie n’a décemment pas épargné.

© Carolyn Taylor

Amoureuse. Un adjectif qui pourrait résumer à lui seul la vie de Faby Perier. Au prix d’un amour insatiable, elle va accepter l’inacceptable, mettre sa vie en danger, tomber au plus bas, frôler l’irrenversable. D’abord une sœur jumelle, plus tard ses filles, la tiennent debout et l’empêchent de franchir la ligne. Il faut dire que la vie s’est chargée de la mettre à l’épreuve. A la naissance déjà, sa mère génitrice l’abandonne. Ses parents adoptifs la malmènent et l’humilient. Sans cesse rabaissée, Faby va se construire sur cette fêlure et un cruel manque d’amour qui ne la quitte plus. En quête de réponses, elle ira jusqu’à retrouver sa mère biologique qui la rejette à nouveau. Et si elle n’avait pas été désirée, et si la vie s’était trompée. De sempiternelles questions qui la tiraillent sans jamais qu’elle ne puisse y apporter de réponses. Cette quête d’amour, elle la transposera dans ses conquêtes amoureuses. D’abord auprès des hommes au travers desquels elle cherche un père. Puis auprès de femmes vers lesquelles c’est l’affection d’une mère qu’elle espère. Rien n’y fait. Aucun amour n’est assez fort. Aucun geste ne viendra combler le vide affectif laissé par le terreau de l’enfance. Ses choix sont guidés par l’impossible. Et un jour la musique devient sa bulle d’espoir, un nouveau terrain de jeu où elle sent que l’amour d’un public peut lui apporter enfin ce que la vie lui a volé. Là encore les déceptions sont nombreuses et Faby se fera duper, abreuvée par une passion qui lui colle à la peau depuis toujours. Un destin brisé jadis par la jalousie d’une mère adoptive tyrannique. Finalement, en 2018, alors que la vie lui avait déjà volé ses plus belles années, elle va trouver la force de sortir le projet témoin de sa résurrection. Un EP cinglant de vérité, traversé par la voix d’un cœur en quête de reconnaissance. Chanter lui donne un nouveau souffle, alors qu’en coulisses c’est une tout autre pièce qui se joue.

Même dans l’épreuve, c’est irrémissiblement qu’elle pense à ses filles. Chanter pour vivre et vivre pour témoigner. « La renverse », c’est l’expression de cet instinct de survie qui résume le combat de Faby Perier. Terriblement affaiblie par les multiples traitements d’un cancer métastasé qui semble vouloir lui arracher l’autre moitié de sa vie, elle va défier tous les pronostics. Armée d’un moral de guerrière, elle va affronter chaque chimiothérapie comme un boxeur monterait sur le ring. Chaque foulée réussie est une marche de plus vers une guérison qu’aucun spécialiste ne lui prédisait. Et pourtant Faby va se battre et renverser son destin. Petit à petit, elle va prendre le dessus. Même dans les moments les plus sombres, elle ne lâchera jamais de vue sa bonne étoile. Qu’est-ce qui la tient infailliblement à la vie ? Un instinct de survie qui ne lui laisse pas le choix. Alors qu’on lui a déjà tout volé, alors qu’on lui a déjà brisé les ailes, elle ne peut pas, elle ne veut pas, concéder le peu de rêves qu’il lui reste au triste sort d’un destin en apparence tout tracé. Sur la voie de la rémission, Faby Perier sait désormais au combien le temps lui est précieux. Elle affronte chaque journée et met le peu d’énergie que les traitements lui laissent pour enregistrer 7 chansons avec sa voix nouvelle. La voix d’une femme blessée qui a pour unique fer de lance de laisser une trace. 240 pages plus tard, son histoire est là. Page après page, elle rétablit sa vérité. Elle ose nommer ses démons. Elle est décidée cette fois à aller au bout. Rien ni personne ne la briseront à nouveau. Pas revancharde pour autant, Faby soigne malgré elle ses maux par les mots. Un témoignage poignant et bouleversant qui force le respect. Pour que son combat ait un sens, elle le mènera de front. Pour ses filles avant tout. Pour chasser définitivement celles et ceux qui ont voulu l’anéantir. Tel un phénix qui renaît toujours de ses cendres, et pour se donner du courage, elle se raccrochera désormais à une seule devise salutaire, fuck cancer et vive la vie !

Plus d'articles